Deslembro

Flávia Castro - Brésil - 2018 - 97' - Vostfr

PROJECTION

Vendredi 22 mars à 20h15, discussion après le film avec la réalisatrice, Flávia Castro

Synopsis

Joana, est née au Brésil que sa famille a fui en raison de la dictature, c’est une adolescente rêveuse qui se nourrit de littérature et de rock. Alors que la loi d’amnistie, en 1979, vient d’être votée, sa mère souhaite retrouver les siens. Joana, qui a grandi à Paris, refuse de retourner dans un pays dont elle a peu de souvenirs. Mais Joana, son père adoptif et ses demis frères et sœurs doivent accepter, bon gré mal gré, ce retour. Des souvenirs en forme de flashs affleurent alors et ravivent le traumatisme de la disparition de son père dont elle ignore la raison. Sa grand-mère paternelle, une femme chaleureuse et anticonformiste, l’aide à reconstruire l’image du père disparu alors que sa mère se mure dans le silence et refuse d’évoquer les raisons de la disparition du père. Son beau père, affectueux, est à l’écoute, mais il est souvent absent en raison de sa vie de militant. Joana doit pallier l’absence d’affection dont souffrent ses frères et sœurs et apprendre à vivre dans ce pays nouveau pour elle, trouver du réconfort auprès d’un adolescent de son âge et organiser, tel un puzzle, ses bribes de souvenirs.

Flávia Castro

Dès 1993, Flávia Castro a participé à la réalisation de divers documentaires, tels que “Che Guevara, le journal de Bolivie” de Richard Dindo, ou encore “Le jeu des Animaux” de Philippe Grandrieux. Par la suite, elle réalise “Lettres et révolutions (Diário de uma Busca)“, prix du meilleur documentaire au festival de Biarritz en 2010 et “A aula Vazia” (2015).

 

 

À l’âge de cinq ans, elle doit quitter le pays avec ses parents, exilés par le régime militaire. Elle a vécu au Chili, en Argentine, en Belgique et en France, avant de revenir au Brésil en 1979. En France elle a travaillé comme scénariste et assistante de direction. Dès 1993, Flávia Castro a participé à la réalisation de divers documentaires, tels que “Che Guevara, le journal de Bolivie” de Richard Dindo, ou encore “Le jeu des Animaux” de Philippe Grandrieux. Par la suite, elle réalise “Lettres et révolutions (Diário de uma Busca)”, prix du meilleur documentaire au festival de Biarritz en 2010 et “A aula Vazia” (2015).