Lauriane Bouvet

Lauriane Bouvet est militante FAL et Donde Estan?-Francia et doctorante au sein du Centre d’Etudes Hispaniques à l’Université Grenoble-Alpes et du Grupo de Estudios Interdisciplinarios sobre el Pasado Reciente à l’Université de la République (Uruguay). Elle est collaboratrice de l’Observatoire Luz Ibarburu, qui accompagne les victimes et assure le suivi des procès des crimes du terrorisme d’Etat en Uruguay. Ses recherches portent sur la lutte contre l’impunité et les conflits mémoriels dans le Cône Sud et sa thèse porte spécifiquement sur le processus de justice pour les crimes du terrorisme d’Etat en Uruguay. Dans ce cadre, elle assure un monitoring des procès et suit notamment l’affaire portée par un groupe de 28 femmes ayant dénoncé en 2011 les violences sexuelles dont elles ont été victimes pendant la dictature. Elle assure également le monitoring du Procès Condor de Rome. 
 
Elle a co-organisé plusieurs événements scientifiques et militants sur ces sujet tels que le Colloque international “Mémoire, Vérité et Justice en Uruguay” (Grenoble, 2014), la Journée d’étude “A 40 años del Plan Condor” (Grenoble, 2016), les événements “Argentine 1976-2016, Résistance, Mémoire, Vérité, Justice, Démocratie” (Grenoble 2016), le colloque international “Les Commissions Vérités Réconciliations en Amérique Latine” (Pau-Bayonne, 2018). Elle est l’auteur de plusieurs articles sur ces sujets (Procès Condor: chronique d’une occasion manquée, 2017; Judicializacion y escritura de la historia, 2016) et a coordonné des publications telles que “Mémoire, Vérité et Justice en Urugauy” (Revue ILCEA 2016) et “Mobilisations sociales et Effervescence révolutionnaire dans le Cône Sud 1964-1976” (Néolatines, 2016).

Intervention après la projection de Migas de pan, le dimanche 24 mars à 18h15

au cinéma jean eustache