Exposition photos : “ANDINAS ANDANDO” de Magali Maricot

Elles passent, ces femmes-là. Silhouette diaphane, visage anguleux, habits colorés, s’affairant, alanguie, chacune d’elles est unique. Elles n’ont que deux points communs: elles vivent en Amérique latine et ont croisé, un jour, l’objectif de Magali Maricot. Photographe de presse installée en Gironde, passée par L’Equipe, Grazia et Sud-Ouest Mag notamment, Magali Maricot raconte là un féminisme de fait, celui de femmes dont la seule présence est revendicatrice puisqu’elles prennent une place dans l’espace public.

Une place qui leur est, ailleurs, qui leur fut, autrefois, contestée. Elles passent, donc, bâtissent une destinée journée après journée, existent, elles sont en lutte, aussi. En lutte comme toutes les femmes, partout, pour trouver dans la Société une place qui leur revient de fait. Témoin de leur existence, de leur passage, Magali s’efface derrière elles pour les donner à voir, les laisser parler, silencieuses et pourtant si loquaces.

Magali Maricot

Photographe formée à l’école des Gobelins, à Paris, Magali Maricot commence sa carrière auprès de Gérard Vandystadt, lauréat du prix World Press Photo en 1990. Elle passe ensuite par L’Equipe, France Football, Rugby Hebdo, Aujourd’hui Sport, elle aiguise son œil à l’exigeante école de la photo de sport; et elle travaille pour le quotidien France-Soir puis pour Grazia. Désormais indépendante, elle collabore au trimestriel Sang-Froid, au site Far Ouest et à l’hebdomadaire Sud-Ouest Mag. Passionnée par le monde hispanophone, elle voyage en Amérique latine et en rapporte cette série de clichés.