Les 38èmes Rencontres du cinéma latino-américain célèbrent la solidarité, une solidarité qui suppose la réciprocité pour être avec et ensemble dans la construction et les échanges d’un côté et de l’autre de l’Atlantique et fêtent les 40 ans d’existence de l’Association de solidarité internationale France Amérique latine 33 qui les organisent. Nous restons fidèles et convaincus que la meilleure façon de voir un film est d’aller le voir dans une salle de cinéma et de le partager avec d’autres. Malheureusement, la situation actuelle et la non visibilité de réouverture des salles, nous oblige à avoir recours à un Festival 2.0.

Les vingt films de la programmation dont 18 sont inédits en France (et la plupart en Europe) déclinent toutes les facettes de cette solidarité, qu’il s’agisse d’organisation pour résister après un conflit ou pour construire une commune, pour soigner des blessures et aller vers la résilience, pour être ensemble et faire de la musique, pour étudier, pour aller vers l’autre dans des projets de solidarité ou pour transmettre la mémoire. Tous ces films interrogent avec des prises de vue et des angles divers notre façon d’être ensemble, premier pas vers l’empathie et la solidarité.

Comme l’an dernier, nous proposerons, entre le 24 mars et le 30 avril 2021, 20 rendez-vous pour la première projection de chaque film : la projection sera suivie d’une rencontre avec le/la réalisateur. trice animée par un membre de l’équipe ou un.e spécialiste. Cet échange de 1h30 se fera par la plateforme Zoom, ce qui permet aux spectateurs de participer aux débats. Une traduction sera assurée par l’association (français/ espagnol ou français/portugais et vice versa). Le but est de recréer une salle de cinéma, même si elle n’est que virtuelle !

Les compétitions sont maintenues, et donc le public votera pour les fictions et pour les documentaires. Les films seront, pour la plupart réservés à la France mais un tiers pourront être vus dans le monde entier.

Nous ouvrirons le Festival le 24 mars, jour du coup d’état en Argentine en 1976, avec Résistance culturelle en dictature, un film spécialement conçu pour « La nuit des idées » organisée par l’Institut Français en Argentine et basé sur une investigation de la chercheuse Moira Cristia. Le film retrace la création de l’Association Internationale de Défense des Artistes victimes de la répression dans le monde (A.I.D.A.) créée par Ariane Mnouchkine, Costa Gravas, Claude Lelouch, Patrice Chéreau et d’autres artistes français et européens et nous montre grâce à des archives de l’INA cet incroyable élan de solidarité.

Pour découvrir la programmation

Pour découvrir les films