Rencontres
FEMMES/femmes #11
11 MARS 2020

Que sea ley (Femmes d'Argentine)

Juan Solanas |  Argentine/France/Uruguay | 86’ | 2019
Mercredi 11 Mars

            En Argentine, où l’interruption volontaire de grossesse est interdite, une femme meurt chaque semaine des suites d’un avortement clandestin. Pendant huit semaines, le projet de loi sur l’IVG a été âprement discuté au Sénat, mais aussi dans la rue où des dizaines de milliers de militant.e.s ont manifesté pour défendre ce droit fondamental. L’extraordinaire mobilisation des féministes argentines a fait naître l’espoir d’une loi qui légalise l’avortement. Ce documentaire dresse un magnifique portrait choral de femmes qui se battent pour la liberté à disposer de son propre corps et le sens à donner à sa vie. Il pose aussi la question du rôle du féminisme et de la résistance au patriarcat dans un pays en mutation. En Argentine, récemment, la mobilisation a repris car les élections ont fait renaître l’espoir d’un progrès par la loi.

 

JUAN SOLANAS

En 1977, la famille Solanas s’exile en France à cause des événements politiques qui se déroulent en Argentine. Juan étudie l’histoire de l’art à Paris. Il devient photographe et commence à travailler sur les plateaux comme assistant du chef opérateur de Félix Monti, argentin lui aussi. Puis il travaille comme directeur de la photographie sur les films de son père Fernando Solanas, qui reçoit le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, cette année-là.
En 2001, Juan Solanas écrit et réalise son premier court métrage, L’Homme sans tête. En 2003, le film est sélectionné au festival de Cannes et Juan Solanas reçoit des mains d’Emir Kusturica le prix du jury, décerné à l’unanimité. En 2004, L’Homme sans tête reçoit le prix du meilleur court métrage aux César du cinéma, le prix spécial du jury à Imagina et une quarantaine d’autres prix dans le monde, dont le prix du meilleur acteur au festival de Belo Horizonte.
En 2005, son film
Nordeste, écrit avec Eduardo Berti, est retenu dans la sélection officielle Un certain regard, concourant pour la Caméra d’or au Festival de Cannes. Nordeste reçoit ensuite le prix du meilleur film et de la meilleure actrice au Stockholm Film Festival 2005, le prix Roque Dalton au festival de La Havane 2005 et Meilleure photographie au prix Clarin en Argentine 2006.
En 2012, il sort son deuxième long métrage, Upside down, film romantique de science-fiction avec Kirsten Dunst et Jim Sturgess.

Au Cinéma Jean-Eustache • Pessac
Mercredi 11 mars • 20h00